Le Jour de la Galette !

Le Jour de la Galette !

Nous sommes le 6 janvier, c’est l’Épiphanie… autrement dit le jour de la galette des rois ! La galette il y a ceux qui aiment le goût, ceux qui aiment pour la fève, ceux qui trouvent ça trop sec, ceux qui n’aiment pas les amandes, ceux qui s’en fichent, ceux qui n’en mangent qu’une par an et ceux qui s’en gavent pendant tout le mois de janvier !

Avant, je faisais partie de ceux qui aiment surtout pour la fève. Le genre sale gosse qui n’a plus trop envie de finir sa part si la fève a déjà été trouvée… Bon, ça fait un paquet d’années que je ne le fais plus, j’ai un peu appris à me tenir quand il y a du monde ! Chez Papa-des-Champs c’est spécial, sa p’tite soeur fêtant son anniversaire le 6 janvier, il a été habitué à la galette-bougies et manger de la galette a toujours eu un petit goût de fête pour lui. Je le soupçonne quand même d’avoir boudé quand il était petit et qu’il n’avait pas la fève ! Bref, les galettes en supermarché c’est quand même plutôt dégueu, en boulangerie ça coûte un peu un bras et ça n’est pas toujours top non plus…il y a quelques années nous avons donc eu l’idée d’en faire une nous-mêmes. La grande surprise c’est qu’en fait, c’est tout simple à préparer ! Si on remplace la partie « faire une pâte feuilletée maison’ par « acheter de la pâte toute faite », parce que sinon ça demande tout de suite un peu plus de temps…

La recette trouvée sur internet nous a conquis et se révèle un grand succès tous les ans. C’est parti !

Frangipane : 100g de poudre d'amande, 50g de beurre ramolli, 75g de sucre, 1oeuf, un peu d'extrait d'amandes amères

Frangipane : 200g de poudre d’amande, 100g de beurre ramolli, 140g de sucre, 2 oeufs, un peu d’extrait d’amandes amères

Étaler la frangipane sur une pâte, y poser une fève

Étaler la frangipane sur une pâte, y poser une fève

Evidemment nous n’avions pas de fève, il a donc fallu faire avec les moyens du bord : un morceau de mini cuiller utilisée normalement dans une salière. Si vous avez déjà été dans une région « à sel » (au hasard Guérande ou l’Ile de Ré) vous voyez de quoi je parle et vous savez que ça se casse dès que ça tombe… Bref, une fois cassé ça fait une super fève !

Poser la 2ème pâte feuilletée pour refermer la galette. Dessiner le quadrillage et percer de quelques trous.

Poser la 2ème pâte feuilletée pour refermer la galette. Dessiner le quadrillage et percer de quelques trous.

Un peu de jaune d'oeuf pour faire dorer

Un peu de jaune d’oeuf pour faire dorer

A peine 30mn de cuisson plus tard, c'est prêt !

A peine 30mn de cuisson plus tard, c’est prêt !

Nous voulions évidemment faire plaisir à notre Poussin et tricher un peu pour lui donner la part contenant la fève… Sauf que nous avons complètement oublié de faire une petite marque pour la repérer, et qu’en coupant la galette il nous était impossible de la retrouver discrètement. Le hasard a été plutôt cool puisque finalement, c’est un Poussinou tout joyeux qui est devenu le roi ! Heureusement j’ai aperçu la fève toute jaune avant lui, puisque malgré nos incitations à croquer doucement au cas où, le petit gourmand mordait goulûment ! Et puis d’abord elle devait être sacrément bonne notre galette, puisque le petit roi en a réclamé une nouvelle part ce soir au dessert ! :o)

 

 

 

2 Responses »

  1. Si si bien sûr, je mets tout dans de jolis petits ramequins quand je cuisine ! Surtout en semaine, avec les enfants c’est super pratique :D En vrai là Papa-des-Champs m’a aidée et on a fait ça pendant la sieste des gnomes. On aime bien cuisiner ensemble, et c’est vrai que c’est beaucoup plus agréable dans cette cuisine que dans notre minus premier appart en RP !

  2. Vi, ultra simple de faire une galette (sans faire la pâte feuilletée), je remplace la dorure à l’œuf par le luisant du miel qui fait une pâte feuilletée luisante croustillante caramélisée…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *