Oui mais… (ou comment prendre ses parents pour des andouilles)

Oui mais… (ou comment prendre ses parents pour des andouilles)

Très tôt, les enfants se rendent compte qu’avec Mamie, Tata, la nounou, la voisine, ce n’est pas comme à la maison. Parfois il arrive aussi qu’entre Papa et Maman, pourtant dans la même maison, les règles ne soient pas exactement les mêmes.  L’enfant, qui devient rapidement malin et perspicace, va sinon en jouer, du moins en profiter. Quémander un deuxième gâteau à Mamie, se faire raconter une histoire de plus par Papa avant de dormir, avoir le droit de ranger toutes les courses comme un grand… fastoche !

Et puis vient le moment où le gnome réfléchit un peu et se rend compte que ce serait super bien si les règles coulantes de Mamie s’appliquaient aussi au quotidien. Il tente, on recadre, on explique… facile ! La fourberie augmentant avec l’âge, le sale môme passe ensuite à la phase je fais gober n’importe quoi à mamie, maman, papa, la nounou ou la voisine pour obtenir ce que je veux. Chez Poussin ça a commencé cet été, soit grosso modo vers 30 mois. L’acquisition de la parole aidant, c’est à ce moment-là qu’il a pu exprimer clairement ce qu’il voulait, avec de vraies phrases bien construites, des pronoms, des adverbes, tout ça tout ça. En notre absence, il a ainsi pu faire croire à Mamie que si si, il avait le droit de prendre la poussette de sa soeur et de la faire rouler dans le jardin avec sa poupée dedans… Bon, Mamie était un peu dubitative, d’autant que le regard du Poussin-affabulateur est assez caractéristique, mais la bêtise étant plutôt raisonnable, elle a cédé.

Depuis quelques semaines, Poussin est passé à la phase supérieure. Il a trouvé un argument de choc pour nous convaincre de le laisser faire les trucs les plus chiants / farfelus / interdits. Le « mais papa/maman/mamie aime bien que« . Oui, c’est complexe, et à ce titre ça mérite bien un exemple :

Il y a quelques temps, tous les soirs lorsqu’il se brossait les dents, Poussin tripotait la bonde du lavabo. Le truc bien agaçant et qui a le don de nous faire tourner en bourrique ! Après une soirée de baby-sitting, Mamie nous raconte que son coquin de petit fils lui a certifié qu’il avait le droit de toucher à cette fichue bonde, qu’elle ne l’avait pas vraiment cru mais qu’elle l’avait laissé faire (oui, elle est naïve, et j’en connais un qui l’a très bien compris !). Le lendemain, au moment du brossage de dents, immanquablement il recommence, et son Papa lui demande d’arrêter. Réponse du Poussin : « mais avec Mamie j’ai le droit, et même elle aime bien « … Mais bien sûr ! Dans le même style, lorsque je lui demande d’arrêter de gigoter pendant que je lui brosse les dents (oui, mon fils est chiant quand on lui lave les dents !!!) il me répond que son papa aime bien quand il gigote. Trop crédible !

Ces temps-ci, c’est donc comme ça pour tout. A chaque chose que l’un de nous lui refuse, Poussin avance son argument suprême. Il paraît donc que Mamie aime qu’il tripote la bonde du lavabo, que Papa-des-Champs aime le voir gigoter pendant qu’il tente de lui brosser les dents, que j’aime qu’il patouille sur mon ordinateur, et j’en passe… J’en conclue que le Poussin est malin, coquin, inventif mais pas très subtil… Bon au moins, il nous fait rire !

Mais Papa lui il aime bien quand je finis pas mon lait

Mais Maman elle aime bien quand je rampe dans la salle de bain

Oui mais Papa il aime bien quand je prends son téléphone

Papa il aime bien quand je mets du temps

Mais Maman elle aime bien quand je mets la musique fort

6 Responses »

    • Haaannn, il dit la même chose ! Avec un air de compassion hyper appuyé, comme pour se convaincre lui-même… « c’est pas graaaave »

  1. Réponse potentielle : oui mais maman, elle aime bien quand poussin arrête de dire n’importe quoi pour obtenir ce qu’il veut parce que papa et maman ne sont pas neuneus…

  2. tiens, j’ai pensé à ce billet ce week end… Mon Crapouille était avec son père, Crapouille tente de choper un grain de raisin dans la cuisine, son père lui dit non. Le petit lui a répondu « maman elle dit oui ». Il a à peine 3 ans …

Répondre à isabelle Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *