Leurs livres préférés 2/2

Leurs livres préférés 2/2

Je poursuis aujourd’hui l’immersion dans la bibliothèque de Poussin et de Belette, en vous présentant d’autres livres. Encore une fois, il ne s’agit que d’un échantillon de ceux qu’ils adorent en ce moment, et je suis obligée de faire l’impasse sur d’autres albums tout aussi intéressants. Vos propositions sont d’ailleurs toujours les bienvenues en commentaires !

cacaboudin

Caca Boudin : C’est l’histoire de Simon, un petit lapin très coquin qui ne sait dire qu’une chose : « caca boudin ! ». Un jour, il se fait manger par un loup un peu crétin. Le loup au ventre rempli ne se sent pas très bien, et appelle le docteur, qui se trouve être le papa du lapin ! Bien malin, il devine tout de suite ce qui cause le mal de ventre du loup, et s’empresse de récupérer son lapereau. Surprise, celui-ci a retrouvé a parole ! Mais dès le lendemain, il trouve une nouvelle manie verbale…

 

 

 

Les enfants adorent, d’une parce que le comique de répétition c’est leur truc, de deux parce que c’est super drôle de hurler « cacaaaa boudinnn » en même temps que le lapin ! Au bout de la 598ème lecture,  les parents connaissent le texte par coeur et les enfants se bidonnent toujours autant ! Le petit truc en plus, c’est qu’à Londres on a réussi à dégoter la version anglaise du livre, histoire de varier les plaisirs et d’enrichir notre vocabulaire. Et puis c’est tellement classe de hurler « poo bum » !!!


 

marierose2Marie-Rose : Marie-Rose est une souris très ordonnée qui vient d’emménager dans une nouvelle maison et qui aimerait que tout soit parfait. Après avoir rangé et décoré son intérieur, elle invite successivement plusieurs de ses voisins animaux à prendre le thé. Mais chaque fois c’est pareil : le voisin a une particularité physique qui lui fait commettre une catastrophe dans la jolie maison ! La taupe voit mal et renverse un verre, les piquants du hérisson abîment les coussins… Marie-Rose les châsse de chez elle un à un, puis se promet de ne plus inviter personne. Le jour où elle se blesse, elle frappe à la porte de ses voisins pour trouver de l’aide, mais personne ne veut lui porter secours. Sauf Valentine la lapine, qui n’est pas du tout rancunière et qui accueille la souris blessée à bras ouverts. Marie-Rose découvre la solidarité et l’amitié, qui passeront désormais bien avant l’ordre et le ménage !

Hum, bon, on pourrait mettre mon prénom à la place Marie-Rose… C’est peut-être pour ça que j’aime beaucoup cette histoire et que j’essaye de faire passer son message à mes enfants ! En plus de leur apprendre quelques caractéristiques animalières (les taupes voient mal, les lapines font beaucoup de bébés…) cet album nous donne une jolie leçon de vie. Avec les plus grands, il permet d’amorcer la discussion sur le pardon, la rancœur, la gentillesse et de voir que chacun a en lui la possibilité d’évoluer.  Enfin, j’ai eu un coup-de-coeur tout particulier pour les illustrations, qui mêlent dessin et collage. Le rendu est vraiment sympa, c’est plein de douceur et de finesse comme j’aime !


 

meshistoiresdeloupMes histoires de Loup Quatre histoires du désormais célèbre Loup, personnage rigolo et fantasque qui ne fait même pas peur ! Loup est tour à tour mauvais joueur, maladroit, indécis, fainéant, amoureux, râleur… Il nous fait rire tout en nous faisant découvrir des valeurs comme la tolérance, le partage, ou encore l’acceptation de soi. Ces histoires vraiment marrantes sont accompagnées d’illustrations gaies et colorées, pleines d’humour également.

 

 

De la même auteure que la petite taupe dont le parlais dans mon précédent billet, les histoires de Loup nous plaisent beaucoup. Elles sont fraîches et distrayantes tout en abordant des sujets importants. On y trouve également tout ce qu’il faut pour apprendre les jours de la semaine, les couleurs, ou même les principaux moyens de locomotion. L’année dernière Poussin avait d’ailleurs été ravi d’en découvrir quelques reproductions dans sa classe, qui servaient à illustrer les jours. Pour ma part je trouve ça plutôt chouette de pouvoir raconter des histoires de loups rigolos à mes enfants :  c’est un bon moyen de dédramatiser !


 

aulitpetitmonstreAu lit petit monstre !  Un petit monstre tout vert (à mi-chemin entre le crocodile et le dragon), et à la frimousse terriblement coquine, retarde tout ce qu’il peut le moment d’aller au lit. Il trouve tout ce qu’il peut pour gagner un peu de temps et rend fou son papa humain : il reste des heures aux toilettes, refuse de faire un bisou à sa maman puis change d’avis une fois en haut de l’escalier, réclame un verre d’eau, danse sur son lit au lieu de s’installer pour l’histoire… Tous les stratagèmes y passent ! Jusqu’au bout le papa fait de son mieux pour garder son sang-froid, agacé mais débordant de tendresse pour son petit.

 

 

 

Un livre terriblement drôle tellement il colle à la réalité ! Acheté dans une période où Poussin était particulièrement casse-pied au moment du coucher, il nous faisait beaucoup rire tant les stratagèmes de notre fils étaient semblables à ceux du petit monstre. Un très bon moyen de dédramatiser et de prendre du recul face aux couchers qui devenaient difficilement supportables. Poussin l’a tout de suite adoré et il a longtemps été son livre du soir préféré. Hasard ou pas, nous avons senti une nette amélioration des mises au dodo quand ce livre est arrivé à la maison !

D’autres livres de Mario Ramos occupent une bonne place dans notre bibliothèque, notamment ceux avec le Loup. Égocentrique, prétentieux et méchant, il nous fait bien rire grâce à ses drôles d’expressions comme par exemple « misérable petit cornichon »  dont je suis totalement fan ! Les références aux contes classiques sont toujours tordantes et chaque album propose une chute surprenante et marrante. Je mets un lien vers son site officiel, plein de couleurs et de jolis dessins ! Nous avons eu un gros pincement au coeur l’année dernière en apprenant le décès de cet auteur/illustrateur de talent…


 

grossecolereGrosse colère : Le petit Robert rentre chez lui, et il est de très mauvaise humeur ! Il met de la gadoue partout en jetant es chaussures toutes sales, se plaint du repas que lui a préparé son papa, et il devient insolent. Face à ce constat, son père lui propose d’aller exprimer sa colère dans sa chambre et de revenir quand il sera calmé. Une fois seul, Robert est tellement en colère que celle-ci devient indépendante de lui et prend la forme d’une sorte de monstre tout rouge ! Cette grosse colère flanque tout par terre, ce qui impressionne drôlement le petit garçon ravi. Mais quand elle s’en prend à son coffre à jouets et qu’elle en abîme certains, il décide de reprendre les choses en main et conseille à la colère de se faire toute petite ! Calmement, il va tout remettre en ordre. Avant d’aller retrouver son père, il prend soin d’attraper la colère rapetissée et de l’enfermer dans une boîte.

Voici typiquement un livre qui peut paraître hyper désuet (bon déjà le prénom du gamin en dit long…) mais qui est une vraie mine d’or pour aider à traverser la phase des colères ! Déniché alors que Poussin était en pleine crise de terrible two, cet album au texte minimaliste nous a été d’une aide précieuse. Il nous montre tout d’abord que les colères arrivent à tous les enfants, que c’est normal d’en avoir et que ce n’est pas très rigolo. Il montre également qu’il faut parfois s’isoler un peu pour les faire sortir, et que leur permettre d’exploser peut nous soulager. Le principe de la boîte à colère avait bien fonctionné chez nous, et il arrive encore à Poussin de vouloir enfermer sa colère une fois la crise passée. La boîte se trouve sur la commode de notre chambre !  C’est un livre qui a donc eu beaucoup de succès ici, et en a encore puisque Poussin est toujours capable de le réciter par coeur (et moi aussi !). Belette l’adore également et le demande souvent, même si elle n’a pas encore entamé sa phase de grosses colères.


 

J’ai pris l’habitude d’évoquer ici certaines de mes lectures, mais il me semble que je n’avais pas encore abordé celles que je partage avec les enfants. C’est maintenant chose faite et j’en suis bien contente. Je me suis beaucoup amusée à recenser ces quelques albums, même si je l’avoue entre la rédaction et la collecte d’images j’y ai passé pas mal de temps ! C’est décidé, j’alimenterai régulièrement ce blog en parlant des livres qui ont plus à mes enfants !

2 Responses »

  1. Je viens de faire une recherche sur l’auteur que vous aimez bien et qui est décédé et si vous ne le saviez pas encore, il y a quelques jeux accessibles pour les enfants; A imprimer et plastifier si tu préfères ne pas les laisser sur une tablette :)

    Héloïse adore Noir sur Blanc de Tana Hoban. C’est un imagier tout en noir et blanc – image noire sur fond blanc – parfait pour les tout-petits, dès la naissance.
    Elle adore le mettre en bouche et l’image du papillon la rend folle !

    Et à présent, oui, parce que bon, elle sait apprécier les couleurs tout de même ! L’imagier « à la ferme » la surexcite dès que je l’ouvre car elle sait que je vais faire le cochon, la poule et autres…

  2. C’est sympa l’idée des contrastes noir sur blanc ! J’aimerais bien que tu nous fasses une démonstration de bruits d’animaux la prochaine fois qu’on se verra, juste pour qu’on se rende bien compte :-)

    J’avais montré les jeux de mémo à Poussin oui ! Et comme j’aime bien tester les trucs avant j’avais passé un petit moment à y jouer toute seule :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *