Petite bulle de douceur

Petite bulle de douceur

C’est gnan-gnan, cul-cul la praline ou tout ce que vous voudrez, mais nous avons passé les vacances de Noël dans une petite bulle toute douce et bien agréable. Le retour à la réalité est d’ailleurs un peu difficile, avec une semaine qui s’annonce bien chargée…

Ce qui a été chouette pendant ces vacances, c’est d’avoir passé plein de temps en famille à la maison, à traîner et à prendre notre temps. Oublier les horaires, passer des matinées en pyjama, n’avoir aucun projet urgent sur le feu, jouer avec les enfants, passer des soirées en amoureux, qu’est-ce que c’était bon ! Comme à chaque période de congés, c’était également bien agréable d’être toujours à deux pour s’occuper de tout. Pouvoir traîner un peu dans la salle de bain pendant que l’autre joue avec les enfants, donner un bain géant à Belette pendant que Poussin et son papa préparent le dîner, vider le lave-vaisselle pendant que Papa-des-Champs étend le linge, et être ensuite disponibles pour une promenade en famille… Ca faisait longtemps que nous n’avions pas profité d’autant de moments off et ça nous a fait un bien fou.

Les enfants aussi on eu l’air de bien apprécier cette fin d’année toute douce. Poussin a eu quelques accès de pénibilité au milieu de la première semaine, certainement dus à l’excitation de Noël, mais il a vite retrouvé une humeur beaucoup plus sympa. Sur le moment nous avons eu un peu peur que cet état se poursuive jusqu’à la fin, puisque je l’avais déjà dit, il a tendance à nous faire tourner en bourrique quand il a ses deux parents H24 avec lui… Heureusement ça n’a pas duré, et personne n’a été plus grognon que d’ordinaire. Il y a bien sûr eu quelques colères, des haussements de voix et des enfants a qui on répète 50 fois d’arrêter, mais disons que c’est aussi ce qui fait le charme de la vie de famille ! Nous avons également remarqué que nos enfants sont en plus en plus complices. Alors bon parfois c’est un tantinet lourdingue quand ils refont 36 fois la même ânerie à table en se faisant rire mutuellement comme des baleines, mais c’est sacrément mignon de les voir si proches !

Ce qui a été bien chouette également, c’est d’avoir pu profiter de quelques grasses mat’ . Rien à voir avec les dodos jusqu’à 11h d’avant les enfants, évidemment, ne nous emballons pas… Mais pour nous et nos lutins, dormir jusqu’à 9h plusieurs jours de suite, ça relève tout simplement de l’exploit ! Avec des siestes de 2h30, voire 3h pour Belette, un vrai miracle de Noël ! Et non, nous n’avons rien camouflé dans leurs assiettes, ils ont juste été décalés à cause du réveillon. Il a suffit de les coucher une seule fois à 22h, le lendemain à 21h… Même en revenant ensuite à des horaires plus classiques, leur sommeil a eu besoin d’un peu de rab’ et ce n’était pas pour nous déplaire !

Ces vacances ont aussi été une bonne occasion de passer de bons moments avec le reste de la famille. Réunir une famille très élargie et  éloignée géographiquement c’est un peu compliqué, mais nous avons malgré tout pu profiter de quelqu’uns de nos proches. Papi-et-Mamie-des-Champs bien sûr, mais aussi les cousines de Paris et leurs parents qui sont venus fêter Noël avec nous en décalé. Les grands ont partagé un plateau de fruits de mer hyper bon et copieux (honte à moi, j’ai fait tomber un morceau de beurre 1/2 sel dans mon verre de Sancerre…) pendant que les petits se sont éclatés.  C’est vraiment génial de voir qu’ils s’entendent si bien et que dorénavant les deux plus petites filent aussi jouer dans les chambres avec les grands sans demander leur reste. Nous avons également passé une journée bien agréable avec Tonton-de-Paris qui est arrivé les bras chargés de cadeaux et d’une brouette ! Nous en avons profité pour manger la galette avec 2 jours d’avance et c’est Poussin qui a eu la fève !

L’avantage de Noël qui tombe au début des vacances, c’est que nous avons eu plein de temps pour étrenner les cadeaux des enfants qui ont été bien gâtés. Cela nous a d’ailleurs permis de ne pas être trop gênés par le temps pourri-pluvieux de cette fin décembre, il y avait de quoi faire à la maison ! J’ai bien aimé aussi pouvoir échelonner l’arrivage de cadeaux. Il y a eu le 25 avec les nôtres évidemment, puis ceux des autres membres de la famille jusqu’à ce week-end où Tonton apportait ceux que le Père Noël avait mis chez lui ainsi que ceux déposés chez Mamie-du-Sud (gros arrivage !). Le fait de ne pas tout grouper d’un seul coup, et de laisser quelques jours de répit entre chaque livraison, a permis aux enfants de découvrir chaque jouet tranquillement et de ne pas être perdus sous une montagne de nouveautés. L’effet pourris-gâtés a été amoindri et c’est une très bonne chose.

Le Père Noël est aussi passé chez Papi et Mamie !

Le Père Noël est aussi passé chez Papi et Mamie !

Si le retour à la réalité est un peu difficile, il souligne à quel point ces vacances nous ont été bénéfiques ! Nous gardons plein de bons souvenirs de ces instants de douceur et nous espérons poursuivre sur cette lancée toute l’année !!!

2 Responses »

  1. Ah les fêtes et les enfants surexcités ! On pourrait en écrire des lignes et des lignes…
    Comment essayer de ne pas les gâter, pourrir serait aussi sympathiques mais bon, c’est comme ça, on ne refera pas les grands-parents :) et autres !
    Bon courage pour le reprise !

  2. C est vraiment une très bonne idée et cette maison est splendide

    Merci de me faire parvenir les plans svp et les indications.

    A moi de jouer maintenant ??

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *