Mais vous ne vous ennuyez pas ?

Mais vous ne vous ennuyez pas ?

« Mais vous ne vous ennuyez pas ? » … C’est la petite phrase qui revient souvent dans la bouche des citadins qui apprennent que nous habitons en pleine campagne. Notons toutefois qu’elle revient également lorsque vous annoncez que vous ne travaillez pas (ou du moins pas à l’extérieur) pour vous occuper de vos enfants… Dans tous les cas, en ce qui me concerne, la réponse est non !

Bien sûr, et je ne m’en cache pas, j’aurais eu beaucoup de mal à vivre ici avant d’avoir des enfants. J’ai aimé ma vie d’étudiante puis de jeune femme à Paris, j’ai adoré pouvoir aller au resto, au théâtre ou au ciné plusieurs fois par semaine, et vivre au milieu de toute l’agitation de la ville. Mais ça c’était avant… Avec des enfants, quelques années de plus, et des envies qui ont évoluées, notre vie à la campagne me convient parfaitement. Et jamais nous ne nous ennuyons, bien au contraire ! Nous n’avons plus du tout les mêmes activités, tout simplement. Notre mode de vie est tel que nous manquons même de temps pour tout faire, et que nous pensons sérieusement à alléger l’emploi du temps familial pour flâner un peu plus et nous reposer.

Comme tous les parents, les activités qui concernent les enfants nous prennent évidemment beaucoup de temps. Peu importe le cadre de vie, vous imaginez bien qu’à 4 ans et demi et 2 ans et demi nos poussins occupent bien nos journées ! Mais il y a aussi le jardin, le potager, les arbres fruitiers avec tout ce qu’ils engendrent de confitures à préparer, les bricolages divers et variés… Les conseils d’école, l’assoc’ des parents d’élèves, le conseil municipal et le journal du village… Oui c’est Papa-des-Champs qui est élu, mais je suis la femme de l’ombre ne l’oublions pas ! Je l’avais déjà évoqué il me semble, mais le fait de vivre dans un petit village donne beaucoup plus d’occasions de participer à la vie locale. Là encore il nous faudrait encore plus de temps pour réaliser tous les projets qui nous tiennent à coeur !

Pour peu que l’on s’intéresse un minimum à ce qui nous entoure (et à ceux qui nous entourent !), nos campagnes regorgent de choses à faire. Et je ne parle pas (seulement) de foire au boudin ou de journée apéro-pétanque, que je fuis personnellement comme la peste !!! Dans la Nièvre, qui n’est pourtant pas spécialement réputée pour son dynamisme, nous trouvons pas mal de petits festivals culturels, de spectacles pour enfants ou d’associations intéressantes. La plupart du temps ces activités sont même gratuites, pour que tous puissent réellement en profiter. Ce qui est regrettable, c’est que certains n’y participent pas. Je pense ici à certaines familles du village qu’on ne voit jamais lors de ces activités et dont les enfants passent malheureusement plus de temps devant un écran que face au monde… Voilà pour la petite minute moralisatrice ! Ce que j’adore au contraire, c’est que nous y retrouvons des familles qui habitent certainement un peu plus loin et que ne voyons pas quotidiennement. C’est assez marrant de retrouver quelques têtes connues à chaque festival écolo ou chaque concert jeune public où nous aimons traîner nos guêtres.

Je ne dis évidemment pas qu’il y a ici autant d’activités que dans une grande ville, mais il y a assez d’initiatives pour ne pas végéter chacun chez soi. Encore une fois je suis également persuadée que peu importe notre lieu de vie, c’est notre volonté d’aller vers les autres et de bouger qui fait toute la différence ! Je crois même que nous n’avons jamais rencontré autant de monde que depuis que nous habitons ici ! D’ailleurs, ces personnes sont souvent très différentes les unes des autres, ce qui là encore est source d’enrichissement.

Notre vie ici est bien loin d’être ennuyeuse, et elle nous comble toujours un peu plus.

C'est quand même sacrément apaisant ce genre de paysages !

C’est quand même sacrément apaisant ce genre de paysages !

5 Responses »

  1. Au contraire, je pense que l’isolement géographique (j’entends par là, petit village assez distancé les uns des autres et des commerces) fait que les gens se parlent davantage qu’en ville.
    Je pensais pouvoir rencontrer plus facilement en contact avec nos voisins d’immeuble et de quartier avec Héloïse entrant à la crèche mais voilà, tout est timé, à la minute près. J’arrive dans les dernières, il ne reste que deux/trois enfants. Leurs parents/nounous arrivent en étant pressés et le repartent tout autant…
    Et avec deux loulous, oui, il faut courir après le temps…
    Et tu as oublié les poules !! Ça va vous prendre du temps mais vous faire gagner du temps ensuite pour la tondeuse…

    • En ville on n’avait pas non plus de vrai lien avec nos voisins… sauf avec ceux ayant aussi des enfants ! Et globalement on rencontrait des gens avec le même « profil » que nous : trentenaires avec enfants en bas âge, alors qu’ici on fréquente aussi des gens très loin de ce schéma et c’est sympa aussi.

      Pour l’instant on passe beaucoup de temps à empêcher les poules d’entrer dans la maison… ou à les faire sortir quand on a laissé la porte-fenêtre ouverte et sans surveillance ! :)

  2. Ca me fait rire : j’ai exactement ce genre de remarque. Nous habitions à Paris depuis toujours et aujourd’hui nous vivons dans un petit village loin de tout avec nos 3 enfants. Mais, il y a tellement de choses à faire avec eux ici ! Beaucoup plus qu’à Paris où nos enfants sont trop petits pour profiter pleinement de la ville…

    • Merci pour le commentaire et bienvenue par ici :)

      C’est vrai qu’en ville avec des petits ce n’est pas toujours évident. Je suppose qu’on s’adapte, mais maintenant j’aurais beaucoup de mal à me faire à toutes ces contraintes.

  3. Bonjour,
    fini les embouteillages des grandes villes,
    fini la spéculation grandissante sur le foncier et sur ses copains les taxes foncières
    fini la pollution des mégalopoles
    fini la vie à 100 à l’heure
    fini la tête dans le guidon du matin au soir
    Ne serait ce pas finalement le secret du bonheur …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *