La rentrée pour tous, et Belette à l’école !

La rentrée pour tous, et Belette à l’école !

Depuis quelques mois Belette a envie d’aller à l’école. Voir son frère y aller chaque jour, l’attendre à la sortie et rencontrer tous les enfants, leur faire des bisous, faire des coucous à la maîtresse, traverser la classe et admirer tous les jeux qui s’y trouvent… ça lui faisait drôlement envie ! Belette est née en février 2012 et logiquement ce n’est donc qu’en septembre 2015 qu’elle est censée entrer en Petite Section. Sauf que dans notre village les enfants peuvent aller en Toute Petite Section, notamment parce que les effectifs sont très réduits (35 élèves maternelle et primaire confondues). C’est ce qui s’était passé pour Poussin. Enfin lui était un peu plus âgé et il avait commencé l’école en novembre, parce que nous venions de déménager et je voulais faire les choses doucement. Je n’ai pas vraiment d’avis sur la pertinence ou non de l’école à 2 ans et demi, j’agis seulement en prenant en compte notre situation particulière. Là en l’occurrence mes enfants ont tous les deux été demandeurs, et leur école ne présente que des conditions favorables : peu d’enfants et donc des adultes disponibles, une maîtresse habituées à gérer une classe multi niveaux, et la possibilité de ne les scolariser que le matin. Notre décision aurait certainement été différente  si les enfants avaient du aller à l’école toute la journée dans une classe surchargée (et je plains d’ailleurs les familles qui n’ont pas d’autre choix, même pour les plus de 3 ans).

Bref, Belette voulait aller à l’école et elle savait que pour ça elle devait arrêter de porter des couches. Nous ne voulions absolument pas lui mettre de pression et nous lui avons expliqué en lui précisant qu’elle avait le choix. N’étant pas obligée de travailler à l’extérieur (ni beaucoup) je ne voyais aucun inconvénient à la garder à la maison encore un an. Surtout que dans tous les cas elle n’irait pas à l’école l’après-midi. Evidemment la perspective d’avoir mes matinées « libres » est un avantage certain pour moi, notamment en ce qui concerne mon travail, mais ça reste un plus et non une nécessité.
Belette nous affirmait donc depuis le printemps que oui, oui, elle enlèverait les couches pour aller à l’école. Mais rien de bougeait. Nous lui avons proposé de faire un essai courant juillet, mais visiblement elle n’était pas prête. Au bout d’une journée et de quelques accidents, elle a demandé à remettre des couches, ce que nous avons fait. Pour le plus grand soulagement de la machine à laver !

Persuadés que c’était un peu compromis pour l’école, nous répondions à tous ceux qui nous posaient la question que non, Belette n’irait pas cette année. Ou peut-être après la Toussaint, qu’elle serait peut-être prête d’ici là mais que ça n’urgait pas. De son côté, Belette gardait ses couches mais il lui arrivait aussi de nous expliquer pour pour aller à l’école avec Poussin elle les enlèverait. Je m’étais dit que peut-être, elle aurait un déclic une fois la rentrée passée, en voyant son frère aller à l’école sans pouvoir l’accompagner. Et j’avoue, j’appréhendais aussi un peu ses pleurs au moment de retourner à la maison alors que Poussin resterait jouer dans la cour… C’était déjà un peu difficile à la fin de l’année dernière, là je m’attendais au pire !

Belette l’étonnante, Belette fonceuse, Belette déterminée, Belette adorable a décidé de se passer de ses couches… vendredi dernier ! Moins d’une semaine avant la rentrée… Comme ça, d’elle-même, alors que nous n’en parlions plus, au moment de s’habiller elle m’a demandé de mettre juste une culotte mais pas de couche. Ce matin-là son papa avait une réunion avec les maîtresses pour préparer la rentrée (en sa qualité d’adjoint au maire, pas pour faire son parent relou, je précise on ne sait jamais !), Belette le savait et je suppose qu’elle a compris que c’était maintenant qu’il fallait agir ! Et depuis il n’y a pas eu d’accident. Elle est toute fière, et je vous avoue que nous aussi !

Bien sûr elle veut aller à l’école dès demain, et tant pis si elle nous prend un peu de court. Elle a très bien géré ce qui ne dépendait que d’elle, à nous de respecter notre parole ! Tout à l’heure nous avons donc préparé deux sacs pour l’école, et demain matin nous y accompagnerons nos deux enfants. Ca me fait un peu bizarre parce que je ne m’y attendais pas vraiment, mais je le vis plutôt bien. Le gros avantage pour cette première rentrée, c’est que je connais l’école, les instits et les atsems. Je sais que Belette connaît toutes ces personnes elle aussi, y compris la plupart des enfants de sa classe. Elle parle aussi de mieux en mieux et fait maintenant de grandes et belles phrases, elle est ainsi capable de s’exprimer assez bien pour que tout roule. Il y a donc toutes les chances pour qu’elle soit très vite à l’aise ! Et puis classe multi-niveaux oblige, elle sera avec son grand frère !!! Poussin est lui aussi ravi de cette situation. Nous lui avons toutefois bien précisé qu’il devrait laisser sa petite soeur faire sa vie, et tous les deux savent qu’ils feront certaines activités séparément. La maîtresse a l’habitude de gérer les fratries donc je lui fais confiance pour recadrer si besoin :)

Quant à moi, je n’arrive pas bien à réaliser que je vais désormais être libre 3 heures par jours ! C’est une grande étape dans ma vie de maman, et je pense que je vais savourer ces moments de calme. Imaginer que je vais pouvoir organiser mes matinées comme je l’entends me procure un immense plaisir ! Rien que la perspective de faire un brin de ménage sans personne dans les pattes me réjouit, et c’est sans parler de cuisiner tranquillement en écoutant la radio, ou de prendre un rdv sans avoir à me demander si quelqu’un pourra garder Belette ! Une nouvelle ère s’ouvre pour notre famille, et tout le monde semble satisfait de ces changements.

 

Lu 3 fois dans la journée, à la demande de Belette qui est maintenant fin prête !

Lu 3 fois dans la journée, à la demande de Belette qui est maintenant fin prête !

2 Responses »

  1. C’est super pour toi, pour elle, pour eux, pour vous (y’a que le pour « nous » qui ne fonctionnera pas, lol).
    Pas de pression et cela fonctionne :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *