Potiron, châtaignes et nez qui coule

Potiron, châtaignes et nez qui coule

C’est l’automne, les semaines passent à une vitesse folle et j’ai l’impression d’être toujours pressée. Il commence à faire froid mais le poêle n’est pas encore allumé, je viens de réaliser que les vacances de la Toussaint sont toutes proches, nous revenons de notre séjour à Budapest et tout va pour le mieux ! Je n’ai rien posté ici depuis trop longtemps et ça me manque, alors tant pis je finirai la liste des courses plus tard ! Avec Bashung et sa Fantaisie militaire en fond sonore il va sans dire que je suis beaucoup plus inspirée pour vous raconter comme j’aime l’automne, que pour savoir si avec la purée de pommes de terre je prévois des carottes ou bien des betteraves !!!

Cette année encore je suis impressionnée par la richesse des paysages que nous offre notre campagne. Je ne me lasse pas des couleurs que prend le ciel en fin de journée ni de celles des feuilles mortes. La brume qui inonde nos vallées le matin ne me rend pas insensible non plus. En plus de la beauté du phénomène (la nappe de brume qui surplombe les champs alors qu’on est soi-même dans le soleil, c’est juste magnifique !) j’aime beaucoup observer les variations climatiques qui peuvent s’opérer au gré des chemins. Rouler sous le soleil et tout à coup traverser une nappe de brouillard sur une dizaine de kilomètres, avant d’être de nouveau éblouie, c’est impressionnant !

L’automne c’est aussi l’occasion de faire plein de travaux manuels. Après le collage de feuilles mortes de l’an dernier (que nous referons prochainement !) les enfants sont en plein dans les décorations à partir de châtaignes et de marrons. Ils viennent de passer 5 jours avec leurs grands-parents pendant nos vacances en amoureux, et en ont profité pour fabriquer une avalanche de petits personnages plus mignons les uns que les autres ! Le ramassage de bidules dans la nature suivi des séances bricolage à la maison conviennent d’ailleurs parfaitement à la saison. On profite d’un peu de soleil pour faire le plein d’éléments naturels, et on a ainsi de quoi occuper les journées pluvieuses ! Il faudrait d’ailleurs que je pense à refaire le plein de matériel du type colle et peinture avant le début des vacances…

La nouvelle déco du couloir !

La nouvelle déco du couloir !

Je parlais de potiron dans mon titre, puisque justement nous commençons la saison des soupes. Comme à chaque changement de saison je suis contente de changer de plats et de voir peu à peu les potirons, champignons, chou-fleurs et autres légumes d’automne débarquer dans nos assiettes ces jours-ci. Cela va sans dire, dans quelques mois j’en aurais assez et j’aurais hâte de retrouver nos repas de printemps !  C’est toujours comme ça et c’est le signe que nous arrivons à harmoniser notre alimentation sur le rythme de la nature donc finalement tant mieux. Bon, cette année les potirons/potimarrons n’ont pas voulu pousser chez nous, le potager a eu un petit loupé sur ces variétés… Heureusement, le petit magasin bio le plus proche en vend et nous pourrons quand même avoir nos soupes dont les enfants raffolent.

A défaut de potiron, nous avons eu une jolie récolte de coloquintes ! Qui ne se mangent pas...

A défaut de potiron, nous avons eu une jolie récolte de coloquintes ! Qui ne se mangent pas…

Je termine par le nez qui coule… Par chance nous sommes rarement malades chez nous, mais force est de constater que l’école apporte son lot de microbes ! J’ai déjà eu un bon rhume il y a quelques semaines, alors que chez les enfants ça a été très rapide et bénin… Ceci dit ce n’est pas plus mal dans ce sens là, et moi au moins quand je suis malade je dors, contrairement à eux ! C’est la première année en collectivité pour Belette donc je suppose que ce sera sur elle que les microbes s’acharneront le plus cet hiver… Pour le moment elle a le nez qui coule un peu, mais rien de dramatique. Et quand je vois le concert de toussotements et de nez qui se mouchent à la sortie de l’école, je me dis que ma fille est plutôt épargnée ! Il y a des chances pour que son petit nez coule quasiment en continue jusqu’en mars, ce qui n’est en somme pas très grave et même normal. Du moment que les enfants ne rapportent ni de gastro ni de poux tout va bien !!!

Le résultat de notre dimanche après-midi venteux-pluvieux !

Le résultat de notre dimanche après-midi venteux-pluvieux !

2 Responses »

  1. Bonne entrée dans l’automne à vous, les loulous !
    Alors ce voyage à Budapest, tu vas nous concocter un petit billet sur le sujet ?
    Les courges aussi font quelques apparitions dans les paniers bio et ce soir, nous allons faire une soupe potiron/châtaignes. (Je déteste préparer les châtaignes, je me coupe tout le temps et c’est trop loooonnng !)
    Pour les courges, vous avez aussi eu de taches de moisissures sur les feuilles qui ont fait dépérir vos plants ?

    • Merci et bon automne à vous aussi :-)
      Il ne me semble pas avoir vu de tâches sur les feuilles des courges, mais il y a eu très peu de fruits et ils ne se sont pas développés. Le plus gros a péniblement atteint la taille d’une orange…

      Budapest c’était très sympa ! J’ai un autre billet sur le feu, que j’ai dans la tête depuis un moment et que j’ai enfin pris le temps d’écrire, mais après je parlerai peut-être du voyage oui :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *