Du bois et du tissu, pour des anniversaires-maison !

Du bois et du tissu, pour des anniversaires-maison !

Histoire de compenser un peu un Noël sans cadeaux faits maison, nous avons mis les bouchées doubles pour les anniversaires des enfants ! L’idée était de fabriquer chacun un cadeau par enfant, en plus de ceux achetés (parce qu’on n’est pas assez doués pour fabriquer des montres et des appareils photo !). Papa-des-Champs a opté pour son domaine de prédilection : le bois, et moi pour le mien : la couture !

Poussin a eu 6 ans fin janvier.
Depuis quelques temps, il parlait d’une piscine pour ses playmobils et demandait régulièrement à son papa de lui en bricoler une. Le-dit papa n’a donc pas eu à réfléchir bien longtemps pour trouver une idée, et en quelques soirs il a fabriqué THE piscine en bois !

piscinepoussin

Je sais, on dirait qu’ils font des pompes, mais en vrai ils nagent !

Depuis, les playmos sont super contents et barbotent avec bonheur dans leur jolie piscine hors sol et écolo, puisqu’elle a été construite à partir de chutes de bois :-) Il leur arrive même de pêcher dedans !

De mon côté, j’ai fait le choix d’un cadeau plus utile que ludique, en cousant un nouveau pyjama pour mon Poussin qui grandit bien trop vite. Il adore avoir de nouveaux vêtements, et il est particulièrement fan des pyjamas originaux : je ne prenais donc pas beaucoup de risques. Le tissu est un coup de cœur, trouvé sur le site  Butinette. Le modèle est un bidouillage maison à partir du pantalon de pyjama Les Intemporels enfants et de la « tunique boutonnée » du même livre.

pyjpoussin

Et j’ai enfin réussi à caser les boutons-fleurs sur lesquels il lorgnait depuis un moment !

En l’espace de trois semaines, nous avons ainsi enchaîné trois anniversaires à la maison : Poussin, moi, et Belette. Ça a fait beaucoup de bougies et de cadeaux en très peu de temps.

Belette, donc, a eu 4 ans mi-février.
Depuis le temps que je voulais lui coudre le grand doudou Nonos des Déglingos, c’était l’occasion rêvée. La version « baby Nonos » l’accompagne depuis sa naissance, et je suis fan de ces bestioles ! Poussin a d’ailleurs le petit doudou Ratos depuis la maternité, et le grand modèle . Honnêtement les Déglingos sont assez délicats à coudre, déjà parce qu’il faut assembler plein plein plein de pièces, mais aussi parce que les explications fournies sont plutôt minimalistes. J’ai aussi la très nette impression que les dimensions des patrons ne correspondent pas à celles des doudous sur les photos du livre. Finalement je m’en suis plutôt bien sortie quand même (c’est le troisième modèle de ce livre que je couds, on va dire que je commence à maîtriser). Pour le tissu, c’est uniquement des chutes, qui viennent de mes fonds de tiroir ou de ceux de ma maman, je n’ai rien eu à acheter et ça c’est plutôt bien.

Nonos

Il est très doux de la truffe et mange bien ses croquettes :-)

Papa-des-Champs a également puisé dans sa réserve de bois pour fabriquer le cadeau de Belette : un tangram. Là encore c’est un projet qui lui trottait dans la tête depuis un moment, et finalement plutôt rapide à réaliser. Il est en frêne, les bords et les arrêtes ont été bien adoucis par un ponçage méticuleux, et le tout a été tartiné d’huile de bois de Chine (non toxique et qui sent super bon). Pour l’accompagner, on a imprimé et plastifié des modèles de figures à reproduire, et sous mes précieuses indications Papa-des-Champs a cousu un petit pochon  avec une chute de tissu.

tangram

Et hop, un lapin !

Belette a tout de suite pigé le principe et se débrouille vraiment bien pour placer correctement les pièces. D’ici quelques temps je pense même qu’on lui imprimera de nouveaux modèles.

2 Responses »

  1. C’est super tout ça !
    Si tu veux un tangram à imprimer et plastifier, j’en ai un aussi que j’avais récupéré pour Hélo mais elle est encore trop petite :)
    Pour la peluche, chapeau, moi, ça m’a calmé cet été de faire les peluches/doudous pour les naissances survenues et en cours.
    Et pour le reste, super aussi !

    • Merci !
      Comme j’avais déjà le tissu sous la main, j’ai commencé par faire le doudou, je te dis pas comme le pyjama m’a paru simple à coudre après ! Surtout que sur les doudous il y a souvent des coutures à faire à la main, truc qui me gonfle énormément (sans doute parce que ça demande trop de patience).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *