Mon joli sac

Mon joli sac

J’en rêvais depuis des mois, de cette jolie besace en liberty et simili cuir… Au départ je n’avais pas d’idée précise en tête, je me disais simplement que si l’occasion de présentait, je craquerais bien sur ce type de sac. Et puis, au hasard de mes pérégrinations sur Pinterest, je suis tombée sur des modèles qui renvoyaient tous au blog des Les Chiffonneries du Chat et à son tuto trop trop chouette.

Je vous mets déjà un aperçu du résultat final, et je raconte ensuite :

besace

Si je n’ai pas tout de suite saisi l’occasion, acheté mon tissu et empoigné ma machine à coudre, c’est surtout parce que je ne me sentais pas à la hauteur. Je n’avais jamais cousu de cuir ni de simili-cuir (et je m’en faisais une montagne) et de toute façon j’étais persuadée que mon niveau en couture était insuffisant pour un tel projet. D’autant que ça m’aurait contrariée d’acheter du tissu et des accessoires pour un résultat pas terrible. Le liberty n’étant pas donné, ce serait dommage de l’utiliser pour faire des chiffons !

J’ai donc laissé passer un peu de temps. Et j’ai eu de plus en plus envie d’un nouveau sac. En rentrant de vacances j’ai encore hésité, j’ai refait le tour du net à la recherche d’une besace du même style mais déjà toute faite, sauf que décidément rien ne me convenait parfaitement. J’ai bien trouvé des couturières qui mettaient en vente leurs créations sur Etsy ou Ebay, en laissant même le choix des tissus, mais je n’étais pas totalement convaincue. Surtout que c’est un peu idiot d’être soi-même couturière (couturière du dimanche, mais quand même !) si c’est pour se dégonfler et sous-traiter le boulot à la première difficulté… Finalement c’est Papa-des-Champs qui m’a encouragée à tenter ce nouveau défi, en m’affirmant que j’étais tout à fait capable de réussir. Ce qui est très gentil de sa part, merci à lui !

Après avoir choisi mes tissus et mes accessoires et avant de me lancer dans les découpes, justement, j’ai bien étudié le patron, j’ai tout recopié soigneusement, et j’ai pris mon temps pour que tout soit le plus parfait possible.

besace-patron

Atelier découpage-collage…

besace-tissu

Le patron comprend beaucoup beaucoup de pièces… d’où la nécessité de s’organiser un peu et de rester calme !

Trop souvent j’ai tendance à vouloir aller vite, à me faire de longues séances de couture le soir, et c’est évidemment dans ces moments-là que je fais le plus d’erreurs. Pour éviter ça, cette fois j’ai préféré y aller doucement et m’arrêter avant d’être fatiguée/déconcentrée/énervée. Et miracle, tout s’est bien passé !

besace-ouverte

besace-intérieur

J’avais peur de galérer un peu avec le simili-cuir ou avec le passepoil (je n’en avais jamais cousu) mais c’était beaucoup plus simple que ce je pensais. Je m’aperçois aussi que ma machine est plutôt pas mal et qu’elle gère très bien les multiples épaisseurs de tissus. Pour le coup, si je devais donner un conseil à celles et ceux qui seraient tenté.e.s par cette besace, ce serait de bien connaître leur machine et d’y être déjà bien habitué.e.s. Et si le tutoriel est très bien fait, notons qu’il ne décompose pas toutes les actions en détail, mais que certaines mini-étapes sont sous-entendues, parce qu’ultra logiques. Il s’agit donc d’avoir déjà un peu d’expérience en couture, ce qui est de toute façon préférable pour être un minimum sûr.e des ses gestes et avoir quelques bonnes habitudes avant de se lancer dans ce type de projets.

Moi, maintenant, je vais me promener ! :-)

besace-portée

 

2 Responses »

  1. Je suis impressionnée ! C’est un très joli sac — bravo à toi ! Je suis fière de toi et, pour être franche, tu m’inspires. Ne sous-estime plus jamais tes capacités.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *