Les Gens

Les Gens

Il y a plein de raisons qui font qu’on les aime, les gens.

Il y en a aussi plein qui font qu’on les déteste. Ça arrive.

Des gens, il y en a de toutes sortes. Des chouettes et des moins chouettes.

Il y a les gens qu’on aime bien tout de suite.
Avec eux le courant passe immédiatement, et même si on ne les connaît pas trop on aime bien les croiser. On sent qu’on peut leur faire confiance, qu’ils sont gentils et sincères. Ils peuvent devenir de bons copains et c’est encore mieux !

Les gens qui nous insupportent.
Parfois il y a une raison. Parfois pas vraiment. Mais c’est comme ça, il y a des gens avec qui c’est épidermique.
Il paraît que j’ai du mal à cacher mon agacement dans ces cas-là… mais je crois bien que c’est héréditaire (coucou Maman !). Et que j’ai transmis ça à mon fils… Depuis tout petit, il a ses têtes, comme on dit.

Les gens bêtes à manger du foin.
Notons qu’il est parfois difficile de les distinguer de la catégorie des gens insupportables. Il y a cependant une petite nuance : on peut très bien supporter le « bête à manger du foin » lorsqu’il est silencieux, et déclencher une crise de « mais purée quand est-ce qu’il se la ferme con-con ??!! » seulement lorsqu’il ouvre la bouche. Tandis que le 100% insupportable nous agace tout le temps, bouche fermée ou pas.
Ceci dit, certaines personnes cumulent, et sont bêtes à bouffer du foin tout autant qu’elles nous insupportent. Fuyons-les !!!

Les gens bienveillants.
Ils font tout pour mettre à l’aise. Ils sont gentils et chaleureux. Attentionnés.
Leur petit truc en plus par rapport aux gens qu’on aime bien, c’est qu’ils sont encore plus à l’écoute, qu’ils nous prennent sour leur aile. Avec eux on n’a jamais tort, et tout ce qu’on fait est fabuleux, même si en vrai c’est naze parce qu’on n’est pas toujours bien doués.
C’est mignon tout plein, sauf que ça ne marche pas très bien avec moi. J’ai l’impression de n’être rien q’une petite chose fragile et j’aime pas ça.
Mais on ne peut pas leur en vouloir, aux gens bienveillants…

Les gens qui portent toute la misère du monde sur leurs épaules.
On en connaît tous des comme ça ! Jamais complètement contents, même quand objectivement ça ne va pas si mal. Toujours une bonne raison de se plaindre.
Je ne parle pas des gens dépressifs pour de vrai, avec une pathologie et un vrai problème psychologique. Je parle de ceux pour qui tout prend d’énormes proportions et qui sont archi nuls en autodérision. Ils sont très gentils parfois, là n’est pas la question. Ça fait même de la peine parfois de les voir traîner leur lourd fardeau à longueur d’année… Parfois on a quand même envie de les secouer. Juste un peu !

Les gens qui impressionnent.
Ils ont la classe, on les admire un peu, et on a envie qu’ils nous trouvent intéressants aussi.
Evidemment, c’est toujours avec eux qu’on va dire une grosse connerie, faire un lapsus complètement déplacé, s’emmêler les pinceaux… et avoir envie de creuser un trou assez grand pour y planquer notre maladresse. Et nous avec.

Les gens tactiles.
Ils peuvent être très gentils, hein, mais ils mettent toujours leur visage trop près du nôtre. Ou leurs mains sur nos épaules. Ça va encore quand on les aime bien et qu’on est assez intimes, moins quand on se connaît à peine. Et là, je repense à cet élu local qu’on a croisé dans plein de réunions et de conseils divers, Papa-des-Champs et moi. Et qui un jour est venu me parler tout près alors qu’il mangeait un sandwich au pâté…
Faisons au passage la distinction entre le tactile « pour de vrai » et le tactile qui l’est étonnement plus quand on est une femme, et qu’on n’est pas encore trop vieille… Je pardonne déjà beaucoup plus à Monsieur-Sandwich-au-pâté qu’à ces derniers, parce qu’il est tout à fait capable d’aller faire le même coup à mon mari 10 minutes plus tard. Cette fois avec un morceau de quiche !

Les gens qui donnent la pêche.
Je crois bien que c’est ma catégorie préférée !
Ils sont souriants et agréables. Il suffit de leur parler 5 minutes et hop, ils nous filent la patate ! Je ne sais pas à quoi c’est du, et je ne sais pas s’ils agissent comme ça sur tout le monde, ou si c’est surtout une histoire de feeling. Mais ça fait du bien, des gens qui mettent de bonne humeur et qui donnent le sourire ! Parfois ce sont des gens qu’on ne connaît même pas et dont on ignore tout (par exemple la dame du service client de Bayard Presse !), parfois c’est l’ancien médecin des gamins qui avait un sourire plus que charmant ! Evidemment, le combo sourire charmant + qui file la pêche, y’a pas photo, c’est le meilleur ! ;-)

Quant à vous… Qui que vous soyez, passez de très bonnes fêtes !

buche

3 Responses »

  1. Bonnes fêtes en retard à vous. Mais je vous l’ai souhaité par sms.
    J’admire les gens qui sont souriants et jamais soucieux.
    La catégorie que je déteste est celle de celleux qui envoient constamment des pics et qui par les pics se font passer par des gens pompeux, prétentieux et nombrilistes en voulant t’écraser et te ridiculisant, toi l’inculte, ignorante et sous-merde.
    Mais sinon, j’espère qu’iels vont bien dans leur vie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *