Esprit de Noël es-tu là ?

Esprit de Noël es-tu là ?

Début octobre, j’ai un peu soupiré en voyant les rayons des magasins se remplir de décorations de Noël, de chocolats puis de jouets. En novembre, j’ai trouvé que c’était un peu tôt pour les premiers marchés de Noël, mais je me suis dit qu’après tout il n’y avait pas de saison pour le vin chaud.

Pour me laisser un peu de temps, pour essayer de vivre un minimum en phase avec les saisons, j’ai décidé de ne pas commencer à « penser Noël » avant début décembre. J’ai toutefois fait une exception pour réserver notre séjour-cadeau-de-noël familial et pour gérer le traditionnel « on réveillonne quand, où, avec qui? ». Rien que de la logistique, en somme. Pour tout le reste j’ai tenu bon.

Je voulais laisser l’ambiance de Noël s’imposer progressivement, au fil des cadeaux à confectionner et de ceux à acheter, à force d’entendre les enfants chanter en boucle leur répertoire de Noël, à mesure que s’ouvriraient les petites pochettes du calendrier de l’Avent… Je pensais que ça irait plus vite, mais non, cette année tout est allé doucement. J’ai même l’impression que pour une fois, les gens n’ont pas installé leurs décorations trop tôt. D’habitude, avec les enfants, on commente les illuminations des maisons sur le bord des routes à partir de fin novembre, mais cette année on a dû patienter un peu plus longtemps. C’en était presque frustrant ! Vraiment, c’est toujours un bonheur de regarder les décos des gens, parce que soit c’est joli, soit c’est tellement raté que c’est drôle. D’ailleurs je crois que je préfère quand c’est raté !

Bref, tout ça pour dire que décembre était déjà bien entamé, mais que l’esprit de Noël n’était pas encore arrivé jusqu’à moi. Ce n’est pourtant pas faute d’avoir enchaîné les activités du calendrier de l’Avent, à base de films de Noël, d’histoires, de vitres décorées au blanc de Meudon et de repas éclairés à la bougie… Sans oublier mon calendrier de l’avent à moi, rempli de thés qui sentent trop bon et qui portent des noms trop jolis (une journée qui commence par un thé appelé « étoile du désert » ne peut que bien se passer !), l’album de Noël d’Aldebert qui tourne en boucle à la maison (j’alterne quand même avec le dernier Bashung quand les enfants ne sont pas là), les derniers cadeaux à acheter et les petits bricolages de saison.

Après avoir passé des semaines à essayer de ne pas basculer trop tôt du côté Noël, ça a presque fini par être un peu frustrant de ne pas du tout être dans l’ambiance des fêtes !

Finalement, c’est arrivé ce week-end. Naïve que je suis, je n’avais pas percuté, mais en fait, avoir un sapin dans le salon ça aide beaucoup à percevoir l’esprit de Noël ! Certes, le 15 décembre c’est peut-être un peu tard pour installer un sapin, mais l’avantage c’est qu’il sera encore en forme jusqu’à début janvier. Et puis on a mis celui du portail un peu avant, ça compense !

Dans la série « on aurait pu y penser plus tôt », l’emballage des cadeaux est également une activité très efficace pour plonger dans l’ambiance fêtes de fin d’année ! Le mieux c’est encore de le faire à deux, avec du thé et des chocolats, en racontant des bêtises et en essayant d’innover un peu dans les emballages. Cette année, pour rester dans le thème du fait maison, j’ai tenté le papier kraft cousu. Papa-des-Champs trouve que c’est mignon, moi je n’ai pas d’avis tranché. Disons qu’il y a deux réactions possibles : ceux qui aimeront l’originalité et le minimalisme, et ceux qui penseront qu’on a définitivement basculé du côté écolo-clodo ! En même temps, c’est totalement à l’image des cadeaux qu’il y a dedans, on ne lésine pas sur la cohérence !

Comme tous les ans, cette dernière semaine s’annonce bien chargée sur la fin. Comme tous les ans, c’est toujours pendant les jours qui précèdent les vacances que le papa est barré à Paris et que je gère tous les petits détails de dernière minute, mais ça ne me dérange même plus. Non, le papa ne croule pas sous le boulot, il fête seulement Noël avec ses collègues… Ce qui est quand même super drôle, c’est qu’au tirage au sort « on fait une chaîne pour que chacun offre un cadeau à quelqu’un et en reçoive un », il est tombé sur le boss de la boîte. On a osé un peu de fait-maison pour le cadeau, mais l’emballage est relativement soigné. On attend d’avoir des retours sur le côté écolo-clodo avant de l’élargir à un cercle non familial !

Ce qui est sûr, c’est que nous avons tous les quatre plongé dans l’esprit de Noël. Les enfants comptent les jours avant les vacances, les jours avant l’arrivée de Mamie et de son amoureux, les jours qu’il reste avant le réveillon, et enfin ceux qui nous séparent de notre voyage.

Bonnes fêtes !

4 Responses »

  1. Coucou!Chez nous aussi l’esprit de Noel s’est invité doucement mais sûrement dans notre foyer;les petits que j’accueille ont endossé avec joie le rôle des petits lutins qui préparent l’arrivée du grand bonhomme à la houppelande rouge et à la barbe blanche;bon ils l’ont un peu confondu avec Saint Nicolas mais faut dire que cette année je leur en ait fait « fabriquer »un de Saint Nicolas…les comptines et les danses;ils ont « kiffé »;et d’année en année je les habitue à considérer Noel de façon un peu différente!Tout en respectant les choix de leurs parents!Je vous souhaite de belles et douces fêtes;du thé…des chocolats mais surtout des rêves et du bonheur!

    • C’est vrai qu’ils se ressemblent beaucoup le Père Noël et Saint Nicolas, les miens aussi ont tendance à les confondre. Il faut dire qu’ils ont un sacré point commun : la distribution de papillotes sur les marchés !

      J’aime bien aussi la façon dont Noël se transforme au fil des années, à mesure que les enfants grandissent. Il n’y a plus le côté « magique » du Père Noël, mais reste l’envie de faire plaisir et de passer de bons moments ensemble. Et puis même si on n’y croit plus, on aime encore les histoires avec le vieux bonhomme rouge !

  2. Alors le boss de papa des champs a aimé le cadeau ?
    Noël s’est bien passé ?
    Étant donné que j’aime que tous les cadeaux soient trouvés et achetés avant début décembre, tu imagines bien que cela me torture déjà mi septembre… lol…
    Je déteste faire les emballages donc je compatis ! Même si le résultat est plutôt sympa et loin de faire clodo :)

    • Les emballages non cubiques sont une vraie plaie ! On ne devrait offrir que des livres ou des boîtes de Lego, ce serait plus simple :)
      Le cadeau du boss a bien plus, oui. Papa des Champs s’est lancé dans la forge, alors pour Noël il a forgé toute une série de décapsuleurs qui ont fait leur petit effet.

      Et dans la famille « on aime naître en hiver », Noël est à peine terminé qu’on doit déjà s’occuper des anniversaires !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *