La lune, les vacances et les bateaux !

La lune, les vacances et les bateaux !

Finalement, c’est toujours un peu pareil, le début des vacances.
À la fin de l’année scolaire, je suis souvent un peu nostalgique. J’appréhende toujours un peu les changements de rythme et je n’aime pas beaucoup non plus quand quelque chose se termine. En même temps, et c’était d’autant plus vrai cette année, un peu plus de tranquillité et un peu moins de stress sont particulièrement appréciables. Le schéma se reproduit quasiment tous les ans : la nostalgie de la dernière semaine d’école laisse place à la sérénité dès le lundi suivant.

Comme chaque année, nos premières semaines de vacances ont été assez chargées. Petites soirées qui se terminent finalement assez tard, sorties avec les cousines des enfants en vacances près de chez nous, spectacles par-ci par-là, petites fêtes et grands pique-niques, on n’a pas vu le temps passer !

À l’initiative de Poussin, nous avons également fêté le cinquantième anniversaire de la mission Apollon 11. Véritable monomaniaque de l’astronomie, il a commencé à nous bassiner en parler il y a plus d’un an… En juin 2018, il commençait déjà à prévoir l’exposé qu’il ferait à l’école un an plus tard… et il a commencé à travailler dessus des mois en avance. Toute l’année il a donc été question de modules lunaires, de sondes et de projets plus ou moins farfelus pour fêter l’événement. Finalement on a fait plutôt soft : un repas spécial USA (hot-dog frites glaces, la grande classe !) et le visionnage d’Apollo 13.

Il était INDISPENSABLE d’annoncer la bonne nouvelle sur ma voiture !

Quelques jours avant, on avait encore mieux, en s’offrant une petite soirée d’observation face à l’éclipse de lune. Quatre transats alignés dans le jardin, les jumelles qui permettent de voir plein de détails, des plaids, des oreillers et du chocolat ! Le pied ! On a même vu une étoile filante, la première de Belette ! C’était vraiment chouette.
La prochaine fois, on essaiera carrément de s’organiser pour passer toute une nuit à la belle étoile, même s’il y a des chances pour que les moustiques et les bruits bizarres en provenance de la forêt ne finissent par démobiliser nos plus vaillants astronomes !

Avec tout ça, je crois que la semaine qui commence sera la première à être vraiment synonyme de repos. Il est grand temps de savourer de longues journées de bullage. La chaleur aidant, je ne mets à notre programme que baignades, transats et lecture à l’ombre ! Pour les heures les plus chaudes de la journée, j’ai trouvé une occupation très saine : initier mes enfants aux séries pleines de bons sentiments et larmoyantes. Si mon enfance a été bercée par La Petite maison dans la prairie, leur été 2019 le sera par Ann with an E (adaptation de la série de bouquins La Maison aux pignons verts, titre que je trouvais très énigmatique quand j’étais petite, puisque j’ignorais ce qu’étaient des pignons !). Je n’assumerais pas forcément de regarder ça toute seule, mais ça me plaît autant qu’aux enfants. C’est pratique d’être parent !

Tout, ou presque, est prêt pour septembre. Les cartables ont été vidés, les cahiers rangés, Belette est inscrite à l’équitation et son équipement de cavalière l’attend. Reste la ré-inscription de Poussin au théâtre, mais c’est moins urgent. C’est marrant, d’ailleurs, comme le théâtre lui va bien et comme il nous étonne tous les ans sur scène. Décidément, nos enfants n’ont pas fini de nous surprendre !

Astronome, Comédien et Ingénieur naval…

À la fin de la semaine, les enfants iront rejoindre grands-parents et arrières grands-parents dans le sud. Une grande première, cette semaine sans nous loin de la maison ! Evidemment, cela leur fera du bien à eux, mais aussi à nous ! Surtout à moi, parce que oui, bien sûr, c’est génial tout ce temps passé tous les trois, mais c’est aussi un tantinet usant. C’est une sorte de triple effet : les mamies et les papis profitent de bons moments avec deux enfants particulièrement vifs et mignons, les enfants s’éclatent avec des gens super attentionnés et disponibles… et moi je recharge mes batteries pile au milieu de ces deux mois d’été ! C’est parfait.

Juste de quoi être en super forme et pleine de patience pour notre séjour en Bretagne rien que tous les trois, au mois d’août. Eh oui, une fois de plus nous abandonnerons le papa à ses travaux ! Ce n’est quand même pas de notre faute si nous préférons le bruit des vagues à celui des scies, l’odeur des embruns à celle de la poussière… le goût du large, les sentier côtiers, les crêperies, le beurre salé et l’eau à 12° c !

Bonnes vacances !

2 Responses »

  1. Encore un bien joli billet rempli d’Humour et surtout d’Amour… On en redemande.
    Merci pour cette jolie brise et si la Bretgna n’est pas loin de St Malo…..la maison est ouverte avec Plaisir. Des bises à vous partager. Anne

  2. Bonjour à toute la famille. J’apprécie prendre de vos nouvelles à travers tes textes. Bonnes vacances à vous et bon courage à ton homme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *