Une semaine sans eux !

Une semaine sans eux !

Qu’elle a passé vite, cette semaine sans les enfants !

Je pensais que le temps me paraîtrait plus long, mais en fait non, pas du tout. J’imaginais, à tort, m’impatienter un peu sur la fin, d’autant que nous n’avions jamais été séparés des enfants aussi longtemps, mais non. Le maximum avait été de 5 jours, dans des circonstances assez différentes, puisque d’habitude c’est nous qui partons en vacances et eux qui restent avec leurs grands-parents. Cette fois-ci, nous avons frôlé les 7 jours de séparation, et ce sont les enfants qui sont partis. Autre variante, cette fois ce n’était pas avec les mêmes grands-parents que d’habitude.
Evidemment, nous étions sûrs que tout se passerait bien, sinon nous n’aurions jamais eu l’idée de les envoyer en vacances si loin et si longtemps ! Disons qu’après nos retrouvailles, c’est toujours chouette de constater que leur semaine a été géniale et que la nôtre aussi !

Bien sûr, ça nous a fait un peu bizarre quand le train est parti et qu’on s’est fait plein de coucous et de bisous à travers la vitre. Pour la première fois nous avons utilisé le service de la SNCF qui permet de faire voyager les enfants « seuls » (il y un a accompagnateur, quand même !) et tout s’est très bien passé. Le système est bien pratique quand Mamie habite à 600 kilomètres !

Nous habitons un peu loin d’une gare TGV et nous avons donc fait un peu de route pour déposer les enfants. Le plus simple pour nous était de les faire monter dans le TGV à Tours, soit à 2h30 de chez nous… Nous sommes arrivés le matin et nous en avons profité pour passer le reste de la journée dans le coin. Une journée à deux, avec plein de temps devant nous. La distance n’a pas que des inconvénients !

Ce n’était pas les vacances, mais presque. J’aime plus que tout mes enfants et globalement ils sont plutôt bien élevés, n’empêche que pour flâner dans plein de petites boutiques remplies de choses fragiles, ou pour passer des plombes à choisir quelques bouquins dans une librairie jeunesse, c’est plus simple quand ils ne sont pas là. Ils me font aussi beaucoup rire et j’adore discuter avec eux, mais parfois la compagnie de leur papa me suffit amplement, notamment pour ce qui est des dégustations dans les bars à vin ou les restos en amoureux !

À la maison non plus, je n’ai pas vraiment trouvé le temps long sans eux. C’était même plutôt chouette de n’avoir à m’occuper que de moi, de prendre mon temps et d’être un peu égoïste. Agréable, calme et pratique. Pendant six jours, personne n’a trouvé à redire sur les menus, aucune petite fille n’a demandé de mettre plutôt des framboises dans la tarte, alors que j’avais prévu d’y mettre des cassis, tandis que son frère aurait préféré des abricots… Personne n’a ruiné le miroir de la salle de bain avec des éclaboussures de dentifrice à la framboise, personne ne s’est disputé pour savoir qui aurait le droit d’ouvrir la boîte aux lettres, personne n’a squatté mon ordinateur pour visiter le monde grâce à google Street view…

J’avais évidemment prévu de faire plein de trucs pendant leur absence, comme par exemple trier les placards et les tiroirs, mais tout ne s’est pas passé exactement comme prévu. Je suis vraiment loin d’avoir suivi tout le programme que je m’étais fixé… Par contre, j’ai été particulièrement efficace en ce qui concerne la lecture sur transat ! On ne peut pas assurer dans tous les domaines !
Idéalement, j’aurais aussi aimé prendre le temps d’écrire un peu (ou beaucoup) mais je n’ai pas été très productive. J’ai malgré tout été assez efficace le lundi matin et le jeudi après-midi, ce qui mérite d’être souligné. En fait, j’ai été super motivée en début de semaine, moins au milieu, puis en nette accélération sur la fin, essentiellement dans le but de me donner bonne conscience et de terminer sur une note positive. C’est comme ça que j’analyse les choses après coup !

Nous avons ensuite pris la route vendredi matin pour aller rejoindre les enfants et passer quelques jours en famille dans la maison de leurs arrières-grands-parents. C’était tellement bon de retrouver nos petits chats et de les écouter nous raconter toutes leurs aventures !
Poussin et Belette ont passé une semaine de rêve et ils ont adoré leurs vacances sans nous ! Avec mamie et son amoureux, ils ont visité Bordeaux et ses environs, avec un petit passage par la plage et un tour de bateau. La semaine s’est poursuivie chez les arrières-grands-parents qui, en plus d’être aux petits soins pour leurs petits chéris, ont eu la bonne idée d’agrémenter leur jardin d’une grande piscine. Des vacances de rêve !

En l’espace de quelques jours, les enfants ont gagné d’inestimables souvenirs. Ils seront désormais accompagnés par les éclats de rire et les jeux de ces vacances, par les bons moments partagés avec ceux qu’ils aiment, la liberté de faire autrement que d’habitude, le plaisir de savourer l’exceptionnel et de sentir grands.
Cette petite semaine aura été bénéfique pour tout le monde, sur 4 générations !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *