Archives du mot-clef avenir

Illusions perdues (ou pas…)

Illusions perdues (ou pas…)

Comme la plupart d’entre vous, je suis à l’affût des informations ces derniers jours. La radio est allumée autant que possible, et j’actualise mes sites d’info régulièrement sur mon ordinateur. Je suis tour à tour sidérée, triste, en colère, révoltée, pessimiste… J’ai aussi envie d’union, de solidarité et de lutte contre la bêtise.

J’ai l’impression que tout ce que j’ai appris dans mon enfance, sur la paix et la tolérance, s’éloigne de plus en plus de notre réalité. Quand j’étais petite j’étais confiante, persuadée de vivre dans un pays où la liberté et la paix étaient acquises. J’étais sûre que tout ce qu’il y avait de pire était loin derrière nous : le racisme, l’obscurantisme, la terreur, la guerre… Je savais que tout ça existait, bien sûr, mais je croyais qu’en France nous étions à l’abris. Je pensais aussi que l’école était là pour nous apprendre à tous le respect, la tolérance et la liberté, et que ma génération serait forcément plus pacifique que les précédentes.

Depuis j’ai eu pas mal de déceptions. Il y a eu le 11 septembre, mais c’était loin. Il y a eu le 21 avril, et j’ai pris conscience que mon pays avait sa part de noirceur. J’avais tout juste 18 ans, je votais pour la première fois, et j’ai compris que ma carte d’électeur allait m’être précieuse. Le soulèvement républicain qui a suivi m’a quand même un peu rassurée, et j’ai eu l’espoir que les choses changent. Ça n’a pas été le cas. Depuis, les résultats des élections me débectent toujours un peu plus.

Il y a quelques années j’ai eu pour collègues des personnes particulièrement étroites d’esprit et intolérantes. Des personnes qui avaient plus ou moins mon âge, et qui avaient eu aussi fréquenté des écoles où j’imagine qu’on a voulu leur enseigner le respect et la tolérance. Leurs discours sur les incroyants, les femmes, les homosexuels ou les croyants d’autres confessions m’ont démontré que cet enseignement républicain n’avait pas eu prise sur eux.

Encore après, il y a eu les manifs pour tous, les propos dégueulasses des « anti », la remise en cause de l’ivg et d’autres propos scandaleux. Là encore ma foi en la tolérance en a pris un sacré coup. Comme à chaque fois que je tombe sur des appels à la réhabilitation de la peine de mort. Ou quand je lis des commentaires nauséabonds sur la communauté Rom. Parfois aussi j’éteins la radio parce que certains hommes (ou femmes !) politiques me désespèrent.

Aujourd’hui je suis partagée entre deux positions. Je n’ai plus beaucoup d’illusions et je me demande dans quel monde vont grandir mes enfants. Mais j’ai aussi envie de hurler ma colère, et de soutenir toutes les actions qui rendront notre monde un peu moins con. Je me demande comment on va faire pour sortir de tout ça, mais j’ai aussi envie de croire que tant qu’il y aura des hommes et des femmes libres, engagés et tolérants, rien ne sera perdu. Je veux faire découvrir la liberté, la tolérance et l’insoumission à mes enfants, pour qu’ils s’approprient ces valeurs qui me sont si chères. Leur faire lire Hugo, Voltaire, Charlie Hebdo et tous les autres…

JeSuisCharlie