Archives du mot-clef loisirs

Samedi soir dans les champs

Samedi soir dans les champs

Nous avons nos petits rituels. Voilà, c’est dit, c’est comme ça, nous avons des habitudes de vieux.Chacun notre côté du lit et notre place à table, nos marques de yaourts fétiches, et j’en passe… Au milieu de cette petite organisation que nous aimons et qui fait de notre foyer une petite entreprise qui tourne plutôt bien, nous avons un rituel qui nous permet de casser la routine. Alors oui c’est paradoxal, mais c’est comme ça. Un rituel pour s’aérer l’esprit, pour souffler et mettre le quotidien sur pause. Le samedi soir, chez nous , c’est soirée en amoureux ! Mais à la maison bien sûr, pendant que nos deux petits amours dorment paisiblement. Ca n’aura échappé à personne, mais sortir tous les samedis soir quand on a deux enfants, de 3 ans et 13 mois, ce n’est pas ce qu’il y a de plus pratique ! Nous avons été assez malins pour nous rapprocher de la maison de leurs grands-parents, histoire de pouvoir leur prêter de temps en temps, mais pas non plus chaque semaine. Bon ceci dit même une fois de temps en temps, ça fait un sacré changement ! Pour ceux qui n’auraient pas suivi, il y a quelques mois nous habitions en plein centre ville, mais éloignés de nos proches et c’était un peu plus compliqué de faire garder nos loupiots.

Bref, tout ça pour dire que le samedi nous restons à la maison mais que c’est quand même un peu spécial. Une soirée avec rien d’autre à faire que de passer un bon moment ensemble. Sans corvées, sans boulot, juste du repos ! Pour commencer, nous faisons manger Poussin avant. Une fois par semaine on s’autorise donc un dîner de grands, où nous pouvons discuter juste entre nous, sans personne à aider, sans petite voix qui pose 10 questions par minute, sans répéter de faire attention à ne pas pencher le yaourt ! C’est chouette de partager nos repas en famille, j’adore inclure Poussin dans nos conversations et l’écouter parler, là n’est pas la question. Mais faire une pause de temps en temps est grandement salutaire. En bons parents indignes, nous profitons de ces dîners à deux pour manger ce qu’on veut. De préférence des trucs trop gras, trop salés ou trop junk food. Ce qu’on essaie d’éviter pour nos enfants, en fait ! Un repas vite préparé voire tout-fait à manger sur le canapé/table basse, une fois que notre Poussin a mangé de bons légumes bien frais et du riz bio. Et histoire d’être en totale contradiction avec le reste de la semaine et ce qu’on essaie d’inculquer à nos marmots, nous mangeons face à un écran ! Oui on est grave des rebelles… Une pizza devant le pc, en se gavant de séries puis de chocolat, rien de vraiment trash, mais ça suffit à notre bonheur !

Ce rituel s’est presque imposé à nous. Il a commencé peu après la naissance de Poussin, certainement pour compenser les sorties ciné dont nous étions de gros consommateurs, et pour se détendre. Bien sûr il y a d’autres soirées que nous passons en amoureux, il y a des discussions, des soirées lecture qui se terminent par un thé pris en papotant, des moments de repos, seul ou à deux. Mais le samedi c’est autre chose. On s’arrange toujours pour ne rien faire d’autre, on choisit minutieusement notre menu déséquilibré avant de faire les courses, on est toujours de bonne humeur et on attend avec impatience le moment où l’on pourra enfin se vautrer et allumer le pc. Et c’est devenu tellement indispensable, que même lorsque notre samedi soir est pris par une vraie sortie, on s’arrange pour organiser notre soirée-séries un autre jour de la semaine… Et pourtant, si nous étions un couple sans enfants, je ne suis vraiment pas sûre que nous aurions souvent ce genre de soirées. En tout cas sans autant d’excitation, ça c’est certain ! Il y a quelques années, on m’aurait parlé de tout ça, j’aurais eu envie de fuir en courant. D’acheter un tout petit appartement à Paris, de garder mon stérilet bien au chaud et de sortir tous les soirs !

Mais maintenant c’est différent. J’ai compris que la vie de famille diminuait bien sûr les sorties, qu’avec des enfants en pleine campagne le théâtre et les musées nous étaient moins accessibles, mais finalement ce n’est pas si grave. Nos soirées d’amoureux casaniers, mine de rien elles entretiennent notre couple et notre complicité. Elles participent à ce qui nous donne justement envie, de temps en temps, de nous séparer de nos enfants pour quelques escapades. Elles sont là pour nous divertir, nous faire souffler et nous rapprocher. Pour que se retrouver soit toujours un plaisir, que ce soit pour un week-end en amoureux, pour un repas sur le canapé ou pour un thé avant d’aller se coucher.