Archives du mot-clef noël

Ouvrez, ouvrez les calendriers !

Ouvrez, ouvrez les calendriers !

Youpi, on est en décembre !

Les enfants sont évidemment sur-excités, et même si personnellement j’arrive un peu mieux à canaliser mes émotions, il faut bien admettre que je suis plutôt contente aussi.
Poussin et Belette avaient hâte de découvrir leur calendrier de l’avent, et moi j’avais hâte de leur faire plaisir !

Cette année, c’en est fini des petites maisons en bois remplies de chocolats et du calendrier « 24 activités à partager« . Je me suis un peu creusé la tête et ça m’a pris pas mal de temps, mais le résultat me plaît bien :

CalAvent

Niveau couture ce n’était pas sorcier à réaliser, juste peut-être un peu long et répétitif (surtout répétitif) pour la partie surfilage et ourlets des petites cases. Mais comme cela faisait un moment que je n’avais pas cousu, j’ai même trouvé ça plutôt sympa de m’y remettre. D’ailleurs, j’étais tellement bien partie que juste après, j’ai enchaîné avec la confection d’une petite mallette de docteur pour Belette (un cadeau de Noël).

Finalement, le plus long a été de trouver comment remplir ces 24 petites cases…

Je vous épargne les longues discussions avec Papa-des-Champs, qui n’a pas été particulièrement efficace pour trouver des idées, mais qui a eu le mérite de me donner son avis sur mes différentes propositions.

Assez vite, j’ai eu envie d’adapter un chouette idée que j’avais vu passer sur un site il y a un an ou deux : un roman divisé en 24 petites liasses, et ainsi une histoire à suivre tous les soirs avant Noël. Sur le modèle que j’avais trouvé c’était pour une jeune-fille, donc elle lisait ses feuillets toute seule dans son coin, et c’était un assez gros bouquin. Chez nous, ce sera un roman jeunesse à lire aux enfants avant d’aller au lit. J’ai hésité entre ça ou des textes différents pour chaque enfant, adaptés à leurs niveaux de lecture respectifs. J’ai opté pour la première solution en me disant que ce serait plus sympa de partager une longue histoire tous ensemble, et qu’en plus ce serait plus simple à organiser.

Après des heures de prise de tête, entre le choix du bouquin et la façon de présenter tout ça, j’en suis arrivée à ça :

– Le roman : James et la grosse pêche de Roald Dahl
170 pages environ, ce qui fait plus ou moins 7 pages par soir.
Une histoire et un degré de compréhension accessible pour une Belette de presque 6 ans, tout en étant « assez élaboré » pour un Poussin de presque 8 ans, qui plus est déjà adepte de Roald Dahl. Le petit plus : c’est anglais et ça tombe très bien, puisque nous allons à Londres pendant les vacances de Noël !

– Pas de découpage en petites liasses pour ma part. J’aurais eu beaucoup de mal à faire ça proprement, tout en gardant un équilibre entre les 24 parties. A la place, j’ai lu le livre avant, et pour chaque jour j’ai écrit une petite phrase d’accroche sur un petit bout de papier. Par exemple « Ce soir, James va en savoir un peu plus sur les étranges animaux de la grosse pêche », ou « Oups, il va y avoir un petit problème pour la pêche ce soir ». Juste de quoi leur mettre l’eau à la bouche. Ah, et bien sûr, les 24 parties ne sont pas strictement égales. J’ai fait en sorte de finir chaque séquence sur la fin d’un paragraphe ou d’un chapitre, plutôt que de m’arrêter au milieu d’une phrase :-D 

En plus de ces petits papiers, certaines cases du calendrier contiennent des petits « bons pour » une activité manuelle sur le thème de Noël (répartis sur les trois mercredis de l’avent), un jeu de société après le dîner, etc. En fait j’ai recyclé certaines idées des années précédentes. J’ai aussi glissé quelques babioles conservées discrètement tout au long de l’année (des mini crayons fantaisie, des petits animaux en bois…) et des chocolats. Finalement, le calendrier que j’imaginais plus simple que les années précédentes se révèle bien rempli !

Et comme j’étais vraiment très motivée cette année, j’ai aussi préparé un calendrier pour Papa-des-Champs !
Là encore je me suis un peu lâchée… Pour faire court, je lui ai créé un blog rien que pour lui, avec des devinettes pour déverrouiller chaque article, et découvrir chaque jour un morceau de musique qu’on a écouté, réécouté, et parfois trop écouté ensemble depuis que l’on se connaît. Cela fait donc dix-sept années résumées en 24 chansons ! Dans le lot, il y en a qui lui rappelleront de jolis souvenirs, d’autres auxquelles il ne pense plus (alors qu’il les a écoutées 817 fois en 2004 !) et d’autres qu’il aura du mal à assumer après toutes ces années ! Quant à moi, je me suis bien amusée en préparant tout ça !

Enfin, quoi de mieux qu’une belle couche de neige pour bien entamer l’Avent ?!

 Neige

Du tout doux pour 2017

Du tout doux pour 2017

Et hop, premier billet de l’année, après une petite pause de plusieurs semaines !
C’est l’occasion de vous souhaiter une excellente année 2017, toute douce et remplie de bonheur.

Calendrier 2017 tout en douceur, déniché à Berlin cet automne !

Calendrier 2017 tout en douceur, déniché à Berlin cet automne !

Nous sommes donc le 3 janvier,  les enfants ont repris le chemin de l’école ce matin et nos vacances en famille sont bel et bien terminées. Ce qui est dommage et particulièrement nul. Bon d’accord j’exagère un peu, mais quand même… J’avais peur que cette reprise soit beaucoup plus angoissante et qu’elle me donne une furieuse envie de me cacher sous ma couette, mais finalement ça devrait aller. Je crois que ces vacances que nous attendions tant nous ont fait beaucoup de bien. Je craignais que le contraste entre tous ces bons moments et le dur retour à la réalité soit trop fort pour que tout se passe bien, mais finalement ce sont les doux moments passés ensemble qui nous donnent assez de force pour aller de l’avant. Positivons !

Si notre année 2016 n’a pas été catastrophique à titre personnel, elle a malgré tout été particulièrement stressante. Sans compter qu’elle a été bien pourrie à l’échelle collective. Alors forcément, en décembre on est arrivés à saturation. Énervés, râleurs, cyniques, moqueurs, on avait seulement envie de se retrouver entre nous et de dire crotte au reste du monde. En plus on était enrhumés, avec ce petit cercle vicieux des microbes qui vont de la fille, au fils, à la mère, au père, puis qui reviennent à la fille, qui les repasse à la mère, etc etc… et Belette toussait encore ce matin.

Bref, en décembre on a donc décidé de suivre nos envies, et on a fait en sorte de finir l’année tranquillement, en faisant surtout ce qui nous faisait plaisir. On a concocté un chouette calendrier de l’avent aux enfants, avec 24 jolis moments à passer en famille, sur le même principe que celui de l’année dernière. Visite féerique au Château de Vaux-le-Vicomte, goûter gourmand, jeux de société en famille, fabrication des biscuits de Noël avec Tata… tout était parfait ! Nous avons poursuivi sur cette voie pendant les vacances, avec des réveillons tout doux juste entre nous, des câlins sous les plaids, et des cadeaux qui font plaisir. Des fêtes d’ours. Des ours un peu égoïstes qui pensent juste à se faire plaisir, et qui sont bien contents comme ça !

buche

Et comme on en voulait encore plus, on s’est même offert un petit séjour improvisé entre Noël et le Jour de l’an. Ca nous a pris comme ça, lundi dernier : les enfants faisaient la sieste et nous on cherchait des idées de sorties pour ne pas que la semaine de vacances nous file trop vite entre les doigts. On s’est dit que l’hiver à la campagne ça bougeait moyennement et que les balades dans la boue ça allait bien cinq minutes (je caricature, mais si vous voyiez la couleur marronnasse de ma voiture vous comprendriez !). On a eu la nostalgie de nos balades nantaises et des trottoirs goudronnés (et oui !), alors on a regardé la météo et on a réservé deux nuits d’hôtel ! Le lendemain on a préparé les valises en secret pour faire la surprise aux enfants, et ils ont adoré ! Monter dans le Carousel des mondes marins, revoir l’Elephant, manger des crêpes, aller au marché, admirer les décorations… et faire un crochet par la mer le 30 décembre avant de reprendre la route ! Des vacances toutes courtes mais intenses. Tellement chouettes que je pensais vraiment avoir un énorme spleen en rentrant.

elephant

On ne s’en lasse décidément pas, et les enfants sont à chaque fois fascinés !

Parce que même si j’adore ma maison, mon jardin, et qu’on a rencontré plein de gens formidables ici, en 2016 ça a été difficile. On a été déçus par quelques attitudes et quelques personnes, et il faut tout doucement retrouver notre place dans tout ça. C’est d’ailleurs justement en cultivant un peu notre côté ours que ça va mieux. On espère continuer comme ça en 2017, en se préservant, en se concentrant sur le beau, le doux, en fuyant le brutal et l’obtus pour aller vers ce qui rassemble et qui rend optimiste.

Encore une fois, je vous souhaite à vous aussi du joli, du bonheur, des rires, de belles rencontres et une excellente santé pour cette nouvelle année.

Décorons les vitres pour Noël

Décorons les vitres pour Noël

Une grande première à la maison cette année : nous avons décoré les vitres pour Noël !

Enfin, pas toutes les vitres, seulement les fenêtres des chambres des enfants et les petites vitres de la porte d’entrée. Pourquoi pas toutes les fenêtres ? Parce que je ne suis pas fan des décorations trop chargées, et pour garder une vue dégagée sur l’extérieur depuis les « pièces de vie ».
Quand j’étais petite nous ne décorions jamais les vitres non plus, j’étais donc super novice en la matière. Ça doit être pour ça que je n’y avais jamais pensé avant. En fait, l’idée m’est venue en cherchant des idées d’activités à mettre dans le calendrier de l’avent.

En cherchant une alternative aux bombes de neige artificielle, pas assez écolo à mon goût, j’ai très rapidement trouvé LA solution : le blanc de Meudon ! Tout simplement composé de craie, le blanc de Meudon se présente sous forme de poudre à laquelle on ajoute de l’eau. J’ai trouvé le mien dans mon épicerie bio habituelle, mais il me semble qu’on peut aussi en acheter en magasin de bricolage. Je ne sais plus exactement combien je l’ai payé, je crois que c’était dans les 3 euros pour un pot de 500g.

IMG_20151221_223235822

J’ai dosé un peu au pif, en mettant 2 grosses cuillers à soupe de poudre et en ajoutant de l’eau au fur et à mesure. Attention quand même à y aller tout doucement, parce que ça devient très vite liquide. Pour décorer les vitres je ne voulais pas que ce soit trop fluide, déjà pour ne pas que ça coule partout, mais aussi pour que ce soit assez couvrant.

Comme je suis archi-nulle en dessin, et que même si mes enfants sont doués je voulais éviter un résultat catastrophique avec des dessins à main levée, j’ai préféré utiliser des pochoirs ! Inutile de chercher bien loin, on trouve des tonnes de modèles sur le net. A imprimer, puis à coller sur du carton pas trop épais (ou des feuilles cartonnées), avant de découper l’intérieur des formes avec tact et précision. Personnellement, comme je suis archi-nulle aussi en découpage de précision, j’ai laissé faire Papa-des-Champs !

J’avais peur que l’application du blanc de Meudon à l’intérieur des pochoirs soit une opération un peu foireuse, mais finalement c’était hyper simple, rapide et pas du tout salissant ! Une très bonne surprise, donc, et une expérience à renouveler l’année prochaine.

IMG_20151215_172516344

J’aime beaucoup le résultat sur nos fenêtres, et les enfants aussi ! Ils ont bien compris le principe du « il ne faut pas y toucher sinon ça s’effacera ». Oui, parce que ça reste de la craie, même une fois que c’est sec, donc ça ne résisterait pas au passage d’un petit doigt curieux. L’avantage : ça s’enlèvera assez facilement après les fêtes ! Nous, on en profitera de toute façon pour laver les vitres qui commencent à être un peu crades en cette saison…

Préparer Noël autrement

Préparer Noël autrement

Cette année, exit les chocolats tous les matins avant Noël ! Exit aussi les maisons de l’avent avec leur 24 petites cases à remplir, les petits cadeaux en rab’ certains jours, et tout ça pour chaque enfant. Cette fois, j’ai eu envie de changement ! J’aimais beaucoup les maisons de l’avent, et les enfants les ont toujours connues, mais le besoin d’innover était plus fort.

Je me suis inspirée des dizaines de calendriers que l’ont peut voir sur internet, et avec l’aide de Papa-des-Champs j’ai créé mon propre « sapin de l’avent ». Il nous a suffit d’ un peu de papier kraft, d’un feutre blanc et d’un chouilla de joli ruban adhésif. Avec aussi un peu de ficelle et 24 petites pinces à linge :

calendrier-avent

Chaque petit morceau de papier renferme une activité à partager en famille, la même pour Poussin et Belette. Un calendrier commun pour des moments passés ensemble, et pour s’éloigner encore un peu plus du tout commercial des fêtes de fin d’année.

Contre toute attente, ça n’a pas été trop difficile de trouver 24 activités. J’ai repris certaines idées que j’utilisais déjà dans les anciens calendriers, où je glissais quelques coupons du style : « ce soir on racontera deux histoires », « aujourd’hui on décore le sapin », « on fera un gâteau pour le goûter »… En ajoutant quelques idées piochées sur le net, en fonction des goûts de mes lutins, et en m’inspirant de notre emploi du temps de décembre, c’est venu assez naturellement.
A part quelques exceptions (notamment pour la journée à Paris), les 24 activités du sapin de l’avent ne coûtent presque rien.  Un nouveau livre par-là, les ingrédients d’une nouvelle recette par-ici, on reste dans du archi-simple et économique.

Voici, tadaamm, nos 24 activités de l’avent :

*Ecouter deux histoires avant de se coucher
*Dîner sur la table basse
*Décorer le sapin
*Faire une brioche
*Découvrir une nouvelle histoire : Le Noël de Balthazarnoelbalthazar *Apprendre des mots de Noël en langue des signes
*Se déguiser après l’école
*Une sortie en famille à Paris
*Faire des coloriages de Noël
*Prendre un petit déjeuner anglais (un dimanche, pour avoir le temps ! )
*Faire des truffes au chocolat
*Décorer les vitres des chambres
*Dîner à la bougie (pour la fête des lumières)
*Inviter Papi et Mamie pour le goûter
*Ecouter des chansons de Noël (avec la participation d’Henri Dès et de Trust, on prône l’éclectisme !)
*Regarder un dessin animé de Noël :
Enfant-au-grelot
*Prendre un apéritif
*Une soirée jeux en famille
*Aller voir un spectacle au marché de Noël / St Nicolas
*Manger des chocolats de Noël au goûter
*Un massage-câlin avant de se coucher
*Manger des croque-monsieur pour fêter les vacances (croque-monsieur est un mot invariable, inutile de chercher ou mettre le S)
*Fabriquer des cartes de Noël
*Préparer le réveillon en famille

Pour l’instant, notre sapin de l’avent est un succès. J’avais quand même prévenu les enfants qu’il n’y aurait ni les maisons à cases ni les chocolats cette année, pour éviter toute déception. Ça n’a pas eu l’air de les déranger, au contraire ils étaient impatients de découvrir notre calendrier surprise ! Ils l’ont tout de suite adopté et ils le trouvent trop joli, c’est donc réussi de ce côté-là ! Les premières activités, écouter 2 histoires et regarder un dessin animé, leur ont bien plu aussi.

Grâce à la magie des nombres pairs de l’avent et du nombre pair de mes enfants, chacun décroche la carte du jour un matin sur deux, et Poussin est plus qu’heureux de pouvoir lire ce qu’il y a écrit dessus !

N’hésitez pas à me montrer vos calendrier en commentaire ou sur la page FB, je suis toujours en quête d’idées pour les années suivantes !