Archives du mot-clef poules

Des poules à la maison !

Des poules à la maison !

Papa-des-Champs en rêvait depuis un moment, et nous avons finalement sauté le pas : nous avons adopté 2 poules !!! Une noire et une rousse (cou nu) respectivement prénommées Chou et Fleur. L’intérêt étant de pouvoir brailler Chou-Fleur à travers tout le jardin pour les appeler, ce qui fait beaucoup rire les enfants !

La photo n'est pas terrible, elles bougent tout le temps !

La photo n’est pas terrible, elles bougent tout le temps !

Nous avons voulu des poules essentiellement pour leurs oeufs bien sûr, et plus globalement pour tendre vers un idéal d’autonomie et de consommation hyper localisée. Idéal que nous n’atteindrons jamais complètement, évidemment, mais ça n’empêche pas d’agir en ce sens lorsque l’occasion se présente. Nourrir les poules de céréales produites localement (en agriculture bio qui plus est !), d’épluchures et de restes (pour certains issus de notre potager) ainsi que de ce qu’elles trouvent dans le jardin, c’est une idée qui nous plaît bien. Pour l’instant nos poulettes sont trop jeunes pour pondre, mais la perspective de manger de bons oeufs frais issus de poules vivant au grand air et bien nourries nous met sacrément l’eau à la bouche !

Chou et Fleur sont arrivées à la maison il y a maintenant trois semaines,et elles avaient 8 semaines à ce moment-là. Elles étaient donc déjà assez grandes pour ne plus avoir besoin de soins particuliers. Elles sont rigolotes parce que leurs crêtes sont encore toutes petites, c’est mignon ! Logiquement les crêtes se développent quand les poules commencent à pondre, ce qui devrait arriver cet automne chez nous. Ce qui est chouette c’est que nous avons eu l’occasion de les voir alors qu’elles étaient encore des poussins, dans la ferme où elles ont grandi. Je vous laisse imaginer la joie des enfants (et des grands !) en découvrant une trentaine de poussins mignons qui pioutaient en se dandinant les uns contre les autres !!!

Chou !

Chou !

Fleur !

Fleur !

Chou et Fleur se sont très vite habituées à leur nouvelle vie à la maison. Tout de suite elles ont pris leurs marques et adopté leur nouveau poulailler. Ca ne vous étonnera pas, c’est Papa-des-Champs qui a fabriqué ce poulailler ! Essentiellement avec des palettes, donc encore une fois dans une optique de recyclage. Ca a demandé pas mal de boulot mais le résultat est plutôt sympa, et sans pareille mesure avec les poulaillers vendus en jardinerie (qui sont très chers, ou de qualité toute pourrie en ce qui concerne les modèles premier prix). Bref, nos poules ont tout de suite adopté ce nouveau logis ! Tout autour elles ont une zone grillagée (et donc protégée des renards) que nous fermons la nuit ou en cas d’absence prolongée. En journée, elles sont en liberté dans le jardin. Et entrent dans la maison lorsqu’on oublie de fermer une porte… et ont parfois le temps de se soulager sur le sol de la cuisine si on ne réagit pas assez vite pour les faire sortir… ou de picorer quelques croquettes dans la gamelle du chat !

Bientôt on recouvrira le sol de gravillon blanc, pour faire plus net !

Bientôt on recouvrira le sol de gravillon blanc, pour faire plus net !

C’est un peu pénible, mais aussi tellement drôle ! Poussin et Belette sont hilares à chaque nouvelle bêtise des poules, qui sont de vrais ventres sur pattes et qui sont ainsi prêtes à tout pour chiper un peu de nourriture. C’est d’ailleurs pour cette raison que dorénavant nous les remettons dans leur enclos pendant les repas, quand nous mangeons dans le jardin. Je ne résiste pas à vous donner un aperçu de ce qu’elles ont réussi à faire avant que nous ne prenions cette décision : Chou est montée sur la table et a picoré du riz à même la casserole, Fleur a fait la même chose pour aller prendre un morceau de tomate dans l’assiette de Poussin, Chou a carrément été lui piquer un morceau de brioche dans la main alors qu’il laissait traîner son bras le long de sa chaise, une autre fois c’était du pain, et sinon elles piétinent toutes les deux sous la chaise de Belette parce qu’elles ont compris que c’est de là que tombent les miettes !

Ce qui est vraiment chouette c’est que nos poulettes ne sont pas craintives et se laissent facilement approcher. Nous arrivons même à leur faire picorer des graines dans le creux de nos mains, et nous pouvons alors les caresser ! Régulièrement les enfants « jouent » avec elles en faisant semblant de leur préparer à manger avec des trucs de dînette, ou en remplissant d’herbe un sceau du bac à sable et en allant le poser à côté du poulailler. Ils adorent aussi leur apporter les restes ou les miettes de pain. Pouvoir courir avec les poules en riant comme des fous juste avant d’aller se coucher, c’est décidément plutôt sympa quand on a 2 ans 1/2 et 4 ans 1/2 ! C’est aussi l’occasion d’apprendre de nouvelles choses sur ces animaux et sur la façon dont il faut en prendre soin. Quant au chat, lui, il s’en fiche royalement. C’est même marrant de voir à quel point les poules et lui s’ignorent.

Un croûton tout dur piqué sur 2 fourchettes, et une fillette heureuse de nourrir ses poules !

Cousin Machin donne du pain à ses poules !

Même si je râle lorsqu’elles se faufilent dans la maison et qu’elles n’écoutent rien, j’aime bien nos nouvelles pensionnaires. Au quotidien ça ne demande pas un travail énorme, le poulailler se nettoie assez vite et comme Chou-Fleur ont beaucoup d’espace dans le jardin et aux alentours (elles picorent aussi sur les bords des chemins) il se salit à un rythme très raisonnable. J’avais un peu peur de la charge qu’elles pourraient représenter et finalement je suis agréablement surprise. Quand on a un peu de place pour leur permettre de se promener, et un petit coin pour installer un poulailler, c’est vraiment chouette d’avoir des poules !